Image default
Express Info

Vacances post-confinement : Gérardmer lance sa campagne pour attirer cet été les touristes des 100 km et les autres

Notez cet article


La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 frappe de plein fouet le secteur touristique en France. A Gérardmer, la perle des Vosges, le secteur touristique a été durement touché: avec le confinement, pas de saison de printemps. A l’approche de la saison estivale, plusieurs associations de professionnels du tourisme de la ville, comme le “Groupement hôtelier” et “Gérardmer animation” lancent, ce jeudi 30 avril 2020, une campagne de communication nationale pour attirer les touristes du département d’abord mais également -une fois que la libre circulation sera permise- de la région Grand Est et de toute la France. Elles comptent relancer le secteur, très important pour l’économie de la ville, comme pour le département. 

Rassurer les clients

Nous lançons cette campagne de communication, d’abord c’est pour soutenir la destination Vosges, en particulier à Gérardmer pour tout ce qui est hôtels, bars, discothèques et autres commerces“, explique François Cornil, le président du “Groupement hôtelier” de Gérardmer. “Ensuite“, poursuit-il, “c’est pour rassurer les gens qu’on va être prêts à les accueillir durant l’été dans de bonnes conditions sanitaires. On met tout en œuvre de ce point de vue: masques, gels hydroalcooliques et autre. A Gérardmer, on sera prêts à accueillir les touristes pour la saison estivale.”

Nous voulons redynamiser notre secteur et ici on a tout pour y arriver.
– François Cornil, président de l’association “Groupement hôtelier” de Gérardmer

Cet été, direction les Vosges, destination Gérardmer

Pour attirer les touristes cet été, les professionnels du tourisme de Gérardmer ont créé deux mot-clés (hashtag) avec le nom de la ville: #destinationgerardmer et #destinationgerardmer+ le nom de l’établissement ou du commerce. Chaque établissement et commerce de Gérardmer doit partager sur son compte Facebook, Twitter ou Instagram et sur site internet le message suivant : “Cet été direction les Vosges, destination Gérardmer pour des vacances en toute complicité“, accompagné des deux mot-clés.

Ces deux hashtag ont vocation à être largement repris. Ils sont faits pour être communiqués et partagés.
– Communiqué des professionnels du tourisme de Gérardmer

Déplacements limités à 100km

A partir du 11 mai prochain -date prévue par le gouvernement pour procéder au déconfinement partiel et progressif de la France– les Français pourront circuler librement sans attestation. Cependant, pour les déplacements de plus de 100 km du domicile, ils “ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel“. Un coup dur, très dur même pour les professionnels du tourisme de Gérardmer qui espéraient redémarrer le secteur avec les touristes venant de toute la France et de l’étranger. Ils vont donc devoir le faire dans un premier temps uniquement avec les touristes issus des 100 km autour de Gérardmer. Cela suffira-t-il?
“Ce serait vous mentir de vous dire oui. C’est un coup dur pour nous. On ne pourra pas toucher toute la clientèle de France“, regrette François Cornil. “Notre clientèle, elle est internationale aussi, avec les touristes qui viennent de la Belgique, du Luxembourg, de l’Allemagne. Mais on va faire avec et si c’est aussi pour éviter une deuxième vague de contaminations de la population, on est obligés de l’accepter“, admet-il.

La carte des 100km, à partir de Gérardmer (Vosges). / © Capture calcmaps
La carte des 100km, à partir de Gérardmer (Vosges). / © Capture calcmaps

Pour Gérardmer, le tourisme représente environ 70% de l’activité économique. Depuis, le début du confinement, ce secteur est quasiment à l’arrêt: tous les hôtels ont fermé à la suite des mesures prises par le gouvernement pour ralentir la progression du coronavirus.
 



Source

Related posts

Coronavirus : la Haute-Marne pourrait devenir le nouvel eldorado des Parisiens

adrien

“On s’est aperçu qu’on pouvait, du jour au lendemain, être soi-même légèrement handicapé”

adrien

Haute-Marne. À Saint-Dizier, les camping-cars très prisés depuis le déconfinement

adrien