Image default
Express Info

les hébergements insolites tournent à plein régime, “l’envie de se reconnecter à la nature autrement”

Notez cet article


C’est une offre touristique en plein développement. En Haute-Marne, l’hébergement insolite séduit de plus en plus de voyageurs et de porteurs de projets touristiques. Un moyen de se rapprocher de la nature en vivant une expérience unique en son genre.

“Notre premier client, après avoir passé une nuit ici, il nous a dit : le paradis existe ! Alors voilà, ça veut tout dire !”

Christelle Delacour ne cache pas son bonheur. Après deux ans de préparatifs et six mois et demi de travaux, elle a enfin pu ouvrir, avec son frère Jérôme Nicolas, le Domaine du Moulin de Trimeule.

Le site situé à Marnay-sur-Marne, entre Chaumont et Langres, s’étend sur près de 6 hectares de bois. Au milieu coule un petit ruisseau, le Trimeule, avec tout autour de l’air pur, la douce musique du vent dans les arbres et des oiseaux, et des installations qui sortent de l’ordinaire.

Christelle et Jérôme sont tombés amoureux de ce site. Ils sont tout de suite imaginé y installer des hébergements insolites.

Christelle et Jérôme sont tombés amoureux de ce site. Ils sont tout de suite imaginé y installer des hébergements insolites.

© Domaine du Moulin de Trimeule


D’un côté, un dôme transparent invite à passer la nuit en bordure de forêt la tête dans les étoiles. De l’autre, un long tonneau et sa grande terrasse nichés au milieu des arbres. Des cabanes et des lodges tous réalisés en bois, en plein cœur de la nature.

“Aujourd’hui, on a quatre hébergement ouverts, on en aura 3 autres ouverts d’ici au 1er juillet. Depuis l’ouverture, le 1er mai, notre dôme est plein tous les soirs. Les gens ont besoin de décompresser, de se ressourcer, de se détendre. Ils recherchent la nature, ils veulent s’évader et une expérience qui sort de l’ordinaire. Depuis l’ouverture en tous cas, ça se passe hyper bien, on a des clients contents. C’est génial !”

 

Une nouvelle conception du tourisme vert

Les hébergements insolites ne cessent de développer dans le département de la Haute-Marne. Il y a une vingtaine d’années, le Carré rouge de Villars-Santenoge faisait office de curiosité dans le département, et même en France. Aujourd’hui, les projets de tourisme atypique ne cessent de se multiplier. Une Bulle des Anges à Illoud, une expérience wester au Good Time Family Ranch à Rivière-les-Fosses jusqu’aux cabanes perchées de Guyonvelle, toutes les expériences sont désormais permises, sans quitter la Haute-Marne.

 

Un exemple d’hébergement insolite en Haute-Marne avec l’arbre à cabane de Guyonvelle


Adeline Lenoir a fait de l’hébergement atypique son métier. Installée à Vivey, elle a créé une agence de conseil en installation de projet d’hébergements hors du commun. Aujourd’hui, elle a déjà comptabilisé plus d’une cinquantaine de sites insolites en Haute-Marne. Elle en a même recensé 21 à moins de dix kilomètres de chez elle.

 

On a longtemps considéré que c’était une mode, mais depuis près de vingt ans, l’hébergement insolite a vraiment trouvé sa place dans le paysage touristique en France et en Haute-Marne

Adeline Lenoir, créatrice de l’agence de conseil Hôtes Insolites


Les raisons de ce succès sont multiples, mais pour Adeline Lenoir, tout commence par une prise de conscience écologique.

“99 % de mes stagiaires ont vraiment un désir de vivre de façon plus écologique. Ils ne veulent pas trop investir dans du patrimoine « en dur », avec de gros travaux. Il y a vraiment une volonté de vivre en plein air et de développer des projets qui sont en phase avec la nature. Et ça rencontre vraiment un désir des touristes.”

Adeline Lenoir a fait du conseil en hébergement insolite son métier

Adeline Lenoir a fait du conseil en hébergement insolite son métier

© Adeline Lenoir


Dans une période où les voyages lointains sont compromis. Beaucoup de clients cherchent des expériences qui sortent de l’ordinaire plus près de chez eux. « Plutôt que de raconter qu’on est allé à l’autre bout de la France, les gens vont moins loin, mais ils peuvent dire qu’ils ont dormi dans un tipi. »

L’hébergement insolite est également parfaitement adapté au mode de consommation des vacances telles qu’elle se fait aujourd’hui. Alors que les réservations de ces séjours se font en quelques clics sur son ordinateur, les hébergements insolites tirent facilement leur épingle du jeu. 

“Sur un site de réservation sur internet, si vous mettez une photo d’une chambre d’hôte, quelque soit l’angle, ça ressemblera toujours plus ou moins à n’importe quelle autre photo de chambre d’hôte… À l’inverse, les photos d’hébergements insolites cartonnent sur les réseaux sociaux. Au Domaine du Moulin de Trimeule, une de leur publication a fait plus de 30.000 vues en quelques heures… C’est incomparable.”

 

“Se déconnecter d’internet pour se reconnecter à la nature”

Une promesse qui a séduit Laura Deschamps. En pleine reconversion professionnelle, la jeune femme a suivi une formation d’Aline Lenoir. Elle envisage d’ouvrir elle-même un site d’hébergements insolites dans le secteur du Parc National de forêts, dans le sud de la Haute-Marne et le nord de la Côte d’Or. Elle recherche actuellement le lieu idéal pour accueillir son projet.

“Dans mon projet, il y a la volonté d’utiliser des matériaux naturels et notamment la terre-paille. Mon mari s’occuperait de la partie permaculture pour fournir des paniers repas. Mon concept est vraiment écologique, on veut se rapprocher de la nature. C’est notre projet et on voit bien que ça répond à une envie des gens. Ils ont besoin de souffler, de revenir à des choses simples, d’avoir un mode de vie différent. L’idée c’est de se déconnecter d’internet et se reconnecter à la nature.”

Cube, dôme, tipi, roulotte ou yourte... L'hébergement insolite peut prendre toute les formes pourvu que l'expérience sorte de l'ordinaire

Cube, dôme, tipi, roulotte ou yourte… L’hébergement insolite peut prendre toute les formes pourvu que l’expérience sorte de l’ordinaire

© Domaine du Moulin de Trimeule


Rien qu’en Haute-Marne, Adeline Lenoir accompagne encore un camping municipal et un autre projet dans le secteur de Fayl-Billot. Les clients sont nombreux, les projets fourmillent. De quoi rendre les séjours en Haute-Marne de plus en plus insolites.

 



Source

Related posts

des vacances un peu trop calmes sur le port du Mont Olympe, les plaisanciers sont seuls au monde

adrien

en Alsace, les agences de voyages sont dans les starting-blocks et réclament des “règles claires”

adrien

un été record pour le tourisme dans les Vosges

adrien