Image default
Express Info

EN IMAGES. A Saverne, l’impressionnant chantier de rénovation de l’écluse du centre-ville touche à sa fin


Après plus de deux mois de travaux, la grande écluse de Saverne sera remise en eau, dans une version modernisée, à la fin du mois de mars. Juste à temps pour la saison touristique sur le canal de la Marne au Rhin, dont la ville est une escale clé.

Il a fallu ériger un barrage en amont de la grande écluse, vider le port de la ville de ses bateaux, avant d’attaquer les travaux début janvier : remplacement des vannes, des portes, réparation de la pierre et des joints… Un large lifting à 1,4 millions d’euros, entrepris par VNF (Voies navigables de France) pour rendre l’ouvrage plus fiable et plus économe en eau.

« Des travaux de maintenance, on en réalise régulièrement, mais un chantier de ce type, de régénération, on en a plus rarement, tous les 20 à 30 ans, estime François Didiot, en charge de l’unité territoriale de la Marne au rhin pour VNF. Il a fallu anticiper toute la logistique, avec nos collègues de la ville, pour aménager les accès, en plein centre-ville.

Cette écluse a en plus cette particularité d’être double, sur un canal très fréquenté. Ce chantier, d’envergure, était nécessaire. »

L’écluse, située en plein centre-ville, est l’une des 178 à réguler le niveau d’eau sur le canal de la Marne au Rhin, et l’un des points de passage préférés des touristes fluviaux.

Entre 5000 et 6000 bateaux la franchissent chaque année. Le port accueille jusqu’à 90 bateaux au plus fort de la saison touristique. « C’est l’une des écluses les plus fréquentées de France, avance le maire (DVD) Stéphane Leyenberger, sur le plus beau parcours entre Strasbourg et la région parisienne, au niveau de Saverne et du passage des Vosges. »

« Le tourisme fluvial est un atout majeur pour Saverne. C’était un secteur de niche, mais aujourd’hui, c’est le cœur de l’activité touristique. Les plaisanciers arrivent à Saverne, et ils y restent souvent plusieurs jours, les commerçants et les restaurateurs en profitent. Il faut donc que les infrastructures fonctionnent parfaitement. »

L’écluse, dont le passage est une vraie attraction, sera donc remise en eau à la fin du mois de mars, à temps pour que les premiers plaisanciers profitent du printemps au fil de l’eau, sans devoir renoncer à passer par Saverne… et surtout s’y arrêter.



Source

Related posts

Fribourg, troisième ville au monde à visiter absolument selon le Lonely Planet

adrien

hôtel loue chambre à artistes et professionnels indépendants en quête d’un local

adrien

face aux annulations en pagaille, les professionnels du tourisme alsaciens misent tout sur l’été

adrien